Anina Ciuciu, un destin courageux 09/09/2018

16 mai 1944 : les femmes du « camp des familles tsiganes » d’Auschwitz II-Birkenau se soulèvent contre les Nazis.


Portraits anthropométriques de Tsiganes rappelle 50 ans plus tard l'histoire d'un camp à Saliers, un camp en pleine camargue, réservé aux Tsiganes en France, créé en 1942 • Crédits : GERARD JULIEN / AFP - AFP

Cet acte courageux est un symbole fort que célèbrent les gens du voyage tous les ans à Saint Denis lors d’une grande Fête de l'Insurrection Gitane. Anina Ciuciu l’organise avec son association La Voix des Rroms. Cette jeune femme militante, à la voix posée et à l’énergie débordante, se dit fière d’être à la fois « rrom, roumaine et française ». Son engagement et sa lutte contre toute forme de discrimination s’enracinent dans une histoire personnelle qu’elle nous dévoile peu à peu, avec réserve et détermination.

 

2nd épisode : Anina Ciuciu, un destin courageux


Anina lors de la commémoration du 18 mai2018• Crédits : Claire Pouly Borgeaud - Radio France

Anina Ciuciu est née à Craiova, en Roumanie. Comme toutes les familles rrom, sa famille subit des discriminations au travail et est rejetée dans un quartier périphérique de la ville, sans eau ni électricité. La pauvreté et le manque d’avenir les poussent à quitter la Roumanie pour trouver une vie meilleure en France. Le voyage s’avère très périlleux, et aboutit contre attente dans le bidonville de Casilino, à Rome en Italie. Là, Anina et sa famille connaissent la pire misère et la mendicité. Ils décident de repartir, pour la France, où leur sort n’est guère meilleur au départ : de squatts en hôtels sociaux, la famille finit par recevoir l’ordre de quitter le territoire - lorsqu’une institutrice, Madame Jacqueline, leur tend la main et leur ouvre les portes de l’école et de l’intégration.

Avec le courage qui la caractérise, Anina Ciuciu gravit les échelons, entre en Sorbonne, obtient son diplôme d’avocate, et se présente aux élections sénatoriales en 2017.

Cette réussite, Anina en est fière, mais c’est avec une grande finesse et beaucoup de réserve qu’elle nous livre son récit - qui a force de vérité.


Marie-Amélie Ciuciu, soeur d'Anina• Crédits : Claire Pouly Borgeaud - Radio France

Un documentaire de Claire Pouly Borgeaud, réalisé par Angélique Tibau. Prises de son Mathieu Perrot, Manon Houssein et Bernard Lagnel. Mixage : Eric Boisset. Archives INA : Marie Chauveau.

Avec Raymond Gurême, voyageur ; Anina Ciuciu, avocate ; Pierre Chopinaud, directeur de La Voix des Rroms ; François Lacroix, fondateur du Collectif pour la Mémoire de l’internement en Essonne ; Mirabella Mile, de La Voix des Rroms ; Lora Yéniche, rappeuse ; Marie-Amélie Ciuciu, soeur d’Anina.


Bibliographie

Raymond Gurême, avec Isabelle Ligner, "Interdit aux nomades", Calmann-Lévy, juin 2015

Anina Ciuciu, avec Frédéric Veille, "Je suis Tsigane et je le reste", City Editions, 2013

Emmanuel Filhol et Marie-Christine Hubert, "Les Tsiganes en France : un sort à part, 1939-1946", Perrin, 2009

Henriette Asseo, "Les Tsiganes, une destinée européenne", Découvertes Gallimard, Histoire, no 218, 1994

Collectif, "Les Roms, ces européens", in Les Temps Modernes, no 677, janvier-mars 2014.

Lise Foisneau and Valentin Merlin, « French Nomads’ Resistance. 1939-1946 » in Angela Kóczé and Anna Lujza Szász (éd.), Roma Resistance during the Holocaust and in its Aftermath. Collection of Working Papers, Budapest, Tom Lantos Institute, p. 57-101
Et pour aller plus loin

Association La Voix des Rroms

Campagne « Accès à l’école pour tous », septembre 2018

Collectif pour la Mémoire de l’Internement en Essonne

2012 Citoyens de plein droit ! 1912 Nomades – 1969 Gens du voyage : Ce site fait le point sur un siècle de discriminations envers « les gens du voyage »

Le cirque Tzigane Romanès : Site du Le Dernier Cirque Tzigane